logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/11/2010

Aliette, prof mélomane offusquée

Lettre ouverte  à Aliette en réponse à son commentaire sur l'article: "C. Chazal, les mains dans la confiture" qui s'offusque du fait que j'ai reproché à M. Sarkozy de n'avoir fait qu'une demi réforme sur l'avenir de nos retraites.

Il est vrai, comme me l'indique Aliette, que les professeurs ne travaillent que 18 heurs par semaine auprès de nos enfants, le reste du temps étant consacré à la préparation de cours qui, bien souvent sont les mêmes que ceux de  l'année passée. Du temps passé en réunion dont personne ne connait l'issue ni les conclusions pour éduquer au mieux les élèves.La réunion de début d'année avec les parents d'élèves ( 2heure )pour répondre aux inquiétudes de ceux ci et surtout de la promotion de l'assurance scolaire et distribution de formulaire MAE pour l'inscription tant recommandée, je doute que ce soit le rôle des enseignants de promouvoir telle ou telle assurance. La réunion pour organiser la kermesse de fin d'année ou de la prochaine sortie scolaire. Ancien délégué de parents de parents d'élève j'ai constaté que l'essentiel lors de ces réunions est le café et les petits gâteaux.

Pour ce qui est des salaires, dont elle semble se plaindre, le salaire médian d'un professeur est de (1332,52 euros échelon 1 à 3625,51 euros échelons 7) 2479,55 euros mensuel, payé 12 mois pour une présence de 8 mois ( hors grèves et arrêts maladie) . A cela il faut ajouter une prime de 73,04 à 110,26 euros mensuel pour 2 enfants à charge; les enfants d'échelon 7 ont donc plus nécessiteux que ceux de  l'échelon 1.

Sur le fait que les enseignants sont sujet à des injures de parents d'élèves, ce qui n'est pas quotidien, ils y ont une bonne part de responsabilité suite au laxisme dont ils font preuve. Plutôt que de faire usage de leur droit de retrait à tout moment, il serait bon de tenter de résoudre les problèmes au,lieu d'accuser le gouvernement de ne rien faire pour leur sécurité et rétablir l'autorité qu'ils ont eux mêmes bradés, mais par  contre ces mêmes enseignants s'opposent à ce que des forces de l'ordre participent au sein d'un établissement scolaire, c'est de leur domaine réservé où seul ils sont compétents avec le résultat que l'on connait: c'est le chat qui se mord la queue.    En internat en mai 68, j'ai vécu toutes ces revendications libertaires et les slogans qui y sont rattachés " il est interdit d'interdire". J'ai volontairement sabordé mes études en quittant le lycée dès l'âge de 16 ans pour entrer dans la vie active, réelle et pragmatique, au grand dam de mes parents,  pour échapper à une "endoctrination" anti autorité gouvernementale  de droite et, l'application de la devise"il est interdit d'interdire" a porté ses fruits avec le manque de respect et de l'autorité pour en arriver au niveau de violence ou nous en sommes aujourd'hui.

Chaque personne qui analyse objectivement la situation de l' échelle  sociale se rend compte qu'il y à là une inégalité flagrante.Un professeur qui travaille 8 mois par an payé 12 pour un salaire mensuel médian de 2479,52 est nettement favorisé à l'ouvrier ou l'employé du privé qui travaille 11 mois payé 12 mois avec un salaire médian de l'ordre de 1500 euros.f. Cette inégalité se renforce avec le corps enseignant qui à droit à un régime particulier, aussi il est bien compréhensible que nombreux sont convaincus que les enseignants sont des "nantis".

Je salue du plus profond de moi même les enseignants, il en existe encore, qui ont foi en leur noble profession et suivent la voie de leurs ainés. Ils ont encore la conscience professionnelle d'exécuter leur métier au mieux pour l'avenir de nos jeunes, et par là même celui de la France et conscient que  notre société leur donne certains avantages dont ils sont redevables.

Le 17.11.2011 titi280955.unblog.fr

Commentaires

devant tant d'avantages, je m'interroge


que ne passez vous tous ces concours à la portée de tous Capes et agreg pour que tous intègrent le monde si heureux et si privilégié des enseignants? la qualification et la difficulté de ces concours semblent vous être ignorées.

je rajouterai bêtement à la liste de réunions les pré- et conseils de classe, (sans café ni gâteaux ) les conseils de discipline et leur suivi, les rencontres individuelles et RV avec les familles,les projets personnels des élèves (pour les professeurs principaux, une sacrée lourde tâche ) les relations avec les services sociaux de plus en plus fréquentes, les consertations entre enseignants de même matière, les formations personnelles , devrais-je évoquer le travail à la maiosn?

au minimum 70 dissertations , 70 commentaires composés à corriger, une broutille, des cours à rédiger, des exemples de corrigés à mettre en forme,.... comptons plus de 35-38 heures pour cela, préparations effectuées au cours des semaines de l'année, le mois d'août consacré aux nouveaux programmes, lectures, recherches de thèmes , propositions de séquences, études des programmes du bac, des concours pour les BTS et les prépas, enfin tu as raison, rien que des provièges,
mais surtout une motivation personnelle chevillée au corps, et l'envie d'être des passeurs.

et ça, c'est un privilège que les enseignants revendiquent,ça oui

Écrit par : framboisine | 18/11/2010

C'est fou ce que les personnes se sentent dans l'obligation de se justifier partiellement.

Écrit par : thirion | 18/11/2010

conCertations, bien sûr,

Écrit par : framboisine | 18/11/2010

pas de justification et d'ailleurs de quoi? Ce n'est pas une peine de justice que d'être enseigant ni une faute répréhensible, ,ça se saurait ,

mais une mise au point qui s'impose là dessus
salut
j'ai mieux à faire.

Écrit par : framboisine | 18/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique