logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/05/2011

SECHERESSE:l'Homme en cause.

A l'heure actuelle 54 départements sont sous restrictions suite au manque de précipitations qui se prolonge sur La France.

Cette situation climatique nous semble anormale, mais de tous temps il y eu des années sèches, avec un cycle encore indéfini.Pour autant il ne faut pas oublier la part de l'homme dans ces dérèglements climatiques, car bien que certains réfutent  la thèse de  l'implication de l'homme dans les perturbations climatiques que nous subissons aujourd'hui, il n'en est pas moins que la densité de la couche d'ozone à diminuer 40% suites aux températures particulièrement basses cet hiver.En perpétrant notre mode de vie et d'usage de l'eau, en 2050 un milliard de citadins manqueront d'eau.

Les dérives agricoles entre autres, contribuent à l'assèchement de nos nappes avec des arrosages subventionnés par l'Europe pour cultiver du maïs (grand consommateur d'eau), particulièrement dans l'ouest de la France. Qui n' a pas vu cette arrosage abondant, lorsque nous partons en vacances, dans la vallée du Rhône ou dans l'ouest de la France. Pour pouvoir continuer à irriguer à volonté,les céréaliers créent des bassins de rétentions durant l'hiver (le coût de ces bassins sera forcément répercuté sur les prix de détail). Mais toute l'eau ainsi captée ne se retrouvera pas dans les nappes phréatiques, peu importe les coupures d'eau pour les citadins, il y aura du maïs. Il serait souhaitable que le monde agricole se mette au service de la population et non au service de ses propres bénéfices, et de polluer (toujours dans l'ouest de la France) la mer est envahie par les algues vertes suite à l'emploi d'engrais et de pesticides, toujours dans le seul but d'un rendement lucratif.

Ah... j'entends tout ces citadins qui vont manifester et se plaindre du gaspillage de l'eau par les agriculteurs. Mais ces mêmes citadins, se précipitent dès que possible dans les stations de sports d'hiver pour s'adonner à leur loisir préféré. Combien de millions de mètres cubes d'eau sont prélevés pour avoir de la neige artificielle, y pensent ils lorsque leurs propres intérêt est en jeu. Savent ils que pour fabriquer de la neige artificielle, qu'en plus d'assécher les nappes phréatiques, il est besoin d'additifs chimiques. La preuve  de cet asséchement des nappes est évidente: les premières régions à souffrir de manque d'eau sont celles situées au pied des Alpes et des Pyrénées.

Les terrains de golf sont également de grands consommateurs d'eau pour une minorité aisée. Le jeu le plus médiatique, si même si ce n'est pas une priorité pour la majorité des Français, c'est le football ou des millions de mètres cubes d'eau sont nécessaires pour avoir toujours une pelouse verte et impeccable. De plus ce jeu ne se pratique que de nuit, ce qui implique un éclairage énorme pour y voir comme en plein jour, cette électricité est produite en grande partie par des centrales nucléaires qui ne fonctionnent pas sans d'importantes quantités d'eau.

Les préfets sont prompts à interdire l'arrosage du jardin, le lavage des voitures, "il faut que chaque Français soit citoyen" pour le bien de tous. Cependant les arrosages publics pour avoir un parterre fleuri plus beau que celui du voisin sont exonères à ce jour de restrictions, toutes ces fontaines qui coulent à flots elles aussi sont épargnées par ces mesures.

L' accès à l 'EAU n'est pas un confort, mais c'est une question de survie pour l'homme. Il nous faut penser autrement  notre consommation d'eau, nous n'avons pas le choix, alors pourquoi attendre avant qu'il ne soit trop tard.

Comme je l'évoquais plus haut, les périodes de sécheresses et de canicules ont toujours existé. Gamin, j'habitais avec mes parents chez les grands parents, chose fréquente à cette époque, qui étaient paysans. Jamais un paysan n'a manqué de foin ou de paille, il y avait toujours quelques mois d'avance en cas de sécheresse ou d'années trop humides, maintenant tous sont en flux tendus, il n'y a pas une botte de paille ou de foin d'avance. Petit fils de paysan nous ne consommions que nos propres légumes, les années de sécheresse l'arrosage des plants dans les chènevières  se faisait avec parcimonie, et les pieds des plants étaient paillés, et la devise étaient: un bon binage est bien plus utile que 2 arrosages. Les agriculteurs pratiquaient l'assolement en fonction des céréales qui sont complémentaires d'une année sur l'autre pour permettre aux sols de se régénérer. Aujourd'hui cela n'est plus de rigueur, toujours la même culture au même endroit, avec un sol de plus en plus pauvre, donc de plus en plus d'engrais. Il y a là des comportement à remettre au goût du jour.

Les agriculteurs, gros céréaliers et laitiers, qui profitent au maximum des largesse de l'Europe au détriment des petites exploitations, s'opposent à un impôt sécheresse comme en 1976. Ils demandent que l'état prenne en charge les intérêts des prêts,c'est toujours avec les impôts des moins favorisés. Le problème pour ces gros exploitants agricoles, c'est que l'impôt sécheresse ne favorise que les plus nantis, et là c'est eux qui paieraient.

A défaut d'une prise de conscience et un mode adapté à la ressource en eau disponible, en plus des guerres de religions, ce sera les guerres pour l'accès à l'eau, c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.

Toujours est il que l'homme va être dans l'obligation d'adapter son mode de vie lorsque l'on sait que, si tout le monde vivait au rythme des Européens ou les Américainsd u nord, il nous faudrait respectivement l'équivalent de 2 et 4 terres pour subvenir à notre mode de vie actuelle, alors qu'avec un mode de vie comme celui de l'Inde, la moitié de notre planète y suffit.

Le changement de notre mode de vie est  inéluctable et obligatoire pour notre survie.

*Le 29.O5.2011. titi280955.unblog.fr

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique