logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/08/2011

MAGISRATE, JUSTICE FRANCAISE.

A l'approche de l' élection présidentielle, voilà qu'une magistrate s'exprime et accuse N. Sarkozy d'avoir perçut de l' argent liquide dans une enveloppe de la part de L. Bettencourt pour financer sa campagne présidentielle de 2007.
Cette magistrate affirme, qu'un témoin a assisté à la remise d'une enveloppe contenant de  l' argent, en liquide, ( ce témoin est doué d'un pouvoir rare qui permet de constater ce qu'il y a dans une enveloppe),  à M. Sarkozy, mais ce témoin refuse de   faire une déclaration par écrit.

Que penser d'un témoignage anonyme,  il me semble qu'un tel témoignage n'est pas retenu par la justice française.

Cette magistrate serait elle éventuellement éprise de vengeance personnelle,  pour se venger de se voir  retirer un dossier judiciaire? Ou est ce tout simplement une réaction de la justice,en général, épidermique de la justice, vis à vis de N. Sarkozy qui les a tant mis en cause, pour ne pas accompagné le travail de la police et de la gendarmerie, qui se démènent comme de beaux diables afin d'assurer une certaine sécurité au sein de notre pays.

Un simple quidam ne serait il pas poursuivit pour une accusation sans preuve, et être poursuivi pour diffamation?

Toute la question se pose.

Le 31.08.2011.titi280955.unblog.fr

30/08/2011

MEDIATOR, EPITOMAX: même combat.

Après le scandale du Médiator, voilà que ce se présente celui de l' EPITOMAX, mêmes dérives, mêmes conséquences.

Le Médiator a été conçut pour lutter contre les problèmes graves de diabète, et non pas comme produit miracle amaigrissant. Dans la notice d'information de chaque boite à aucun moment ce médicament n'est recommandé pour une cure d'amaigrissement. Les médecins prescripteurs étaient parfaitement renseignés sur l'usage de ce médicament.

Maintenant  avec l' EPITOMAX, le même problème se présente puisque ce médicament est à prescrire aux épileptiques et pour les cas migraineux importants. Encore une fois des médecins peu scrupuleux ont prescrit ce produit comme produit amaigrissant.

Cela revient au même que, si pour combattre une douleurs ou des migraines les médecins , plutôt que de prescrire du paracématol ou des antalgiques, ils prescrivaient un médicament genre SKENAN (morphine), à coup sur leurs patients seraient soulagés, mais avec quel risque. Je pense qu'il serait intéressant d'avoir une étude qui porte sur le nombre de patients atteints de problèmes de santé suite à la prise du Médiator, et le prorata du nombre de médecins dans les régions ou grandes villes. Il y a de grandes chances que plus le nombre médecins est important par habitant, plus il y a de cas de problème de santé avec le Médiator. Combien de médecins, diététiciens ou autres ont simplement voulut s'assurer une certaine clientèle lorsqu'il y beaucoup de médecins par habitant. Il serait également intéressant de savoir combien de malades seraient décédés sans la prise de Médiator, ce n'est certainement pas  parmi eux qu'il faut chercher les plaignants.

Le laboratoire SERVIER est le seul mis au banc de l'accusation, le désignant comme le seul et unique responsable de cette tragédie sanitaire, il  est de bon ton de taper sur un groupe prospère et qui gagne de l'argent par les temps qui courent.

L' Affsaps, qui déjà au début des années 90 avance le risque de complications cardiaques, et se contente de demander aux médecins de ne pas prescrire ce médicament en cas d' obésité. Fin des années 90 l'Affsaps fait une demande instante pour retirer ce médicament., le gouvernement de l'époque avec L. Jospin comme premier ministre, Kouchner et Gillot ministres de la santé ne sont en aucun cas mis en cause. Cela rappelle étrangement l'affaire du sang contaminé et de l'hépatite C, la France sous la férule de F. Mitterand. Il a fallut que ce soit un gouvernement de droite avec F. Fillon comme premier ministre et J. Bachelot pour prendre le problème à bras le corps dès qu'ils ont pris conscience de cette catastrophe.

Tous ces médecins qui ont prescrits le médiator comme coupe faim, alors qu'ils étaient demandé par l' Affsaps de s'en abstenir, sont eux aussi mis hors de cause.

Seul le laboratoire SERVIER est mis en cause et devra payer l'ensemble des indemnisations, je ne tiens pas à défendre le laboratoire mais je constate que c'est lui, le lampiste qui va payer pour l'incompétence et peut être de la vénalité  d'un gouvernement de gauche, et qu'il en est de même pour les médecins incompétents ou indélicats.

On en revient toujours à la même conclusion que dans celle du sang contaminés, responsables mais pas coupables, mais il faut un lampiste.

Le 30.08.2011. titi280955.unblog.fr

29/08/2011

Plan de FINANCES du P.S; auteur M. Sapin

M' intéressant quelque peu à la politique  dimanche après midi j'ai regardé le débat politique sur BFMTV, orchestré par O. Mazerolles, car pour moi, c'est un débat qui me permet de se donner une idée de savoir qui voter aux à la prochaine présidentielle. En effet, entre N.Sarkozy qui bien souvent revient sur ses convictions face à l'opposition, un homme qui n'ose pas aller au bout de la réforme (retraites, entre autres), qui parfois prend des postures ambigües envers certains pays étrangers, ou à l'encontre de la justice. Face à lui un P.S qui ne cesse de nous promettre  monts et merveilles dès qu'il sera au pouvoir; et un discours de clôture  d'Harlem Désir président du P.S. qui compare les idées  de l'UMP à celle du front national, il est bien difficile de se faire une idée raisonnable.

Cet après midi c'est Valérie Pécresse, UMP, qui était l'invitée pour être confronter à plusieurs interlocuteurs, bien sur qui lui sont hostiles sinon cela n'aurait pas de charme. Parmi tous les interlocuteurs c'est particulièrement Michel Sapin, P.S. qui a élaboré le plan de financement du PS au vu de la prochaine élection présidentielle, qui a retenu mon attention.

Bien évidement M. Sapin attaque le gouvernement d'avoir monstrueusement  augmenter la dette française, et qu'il fallait s'appliquer la règle d'or dès le début du quinquennat.  V. Pécresse lui rétorque que lorsque L. Jospin était au pouvoir alors que la croissance était forte, vu la conjoncture de cet époque, celui ci n' a cesser d'augmenter la dette publique avec de grandes largesses plutôt que d' utiliser cette manne providentielle pour réduire le déficit. La réponse de M. Sapin: c'était une autre époque.

Puis V. Pécresse demande à M. Sapin comment il compte financier le projet du P.S. d'un coût de 50 milliards d'euros et réduire la dette publique. Comment financer l'embauche de 300 000 emplois jeunes, 1 milliard d'euros supplémentaire alloué à la recherche, l'arrêt du non remplacement d'un enseignant sur deux partant à la retraite, mais au contraire augmenter l'effectif des fonctionnaires et des enseignants ( on a constaté que le résultat d'embauche massive d'enseignants, aides enseignants et auxiliaires, n'a en aucun réduit l'incivilité et la violence au sein du système scolaire, bien au contraire cette plaie n' a fait que s'accroître durant toute cette période, et le niveau scolaire est plus en plus bas ), le retour du départ à la retraite à la 60 ans. M. Sapin n'a fait que revenir du passé des erreurs commises par Sarkozy selon lui. Malgré les interventions répétées d' O. de Mazerolles  pour qu'il  nous dise où le PS va trouver les moyens pour financer ces 50 milliards d'euros nécessaire au projet socialiste, la joute verbale a duré une bonne dizaine de minutes, et la seule réponse extorquée par V. Pécresse et O. de Mazerolles à M. Sapin  c'est limité en tout et pour tout: la fusion de l'impôt sur le revenu et la CSG.

Voilà une solution simple et logique  du grand argentier du Parti Socialiste.
Le 28.O8.2011. titi280955.unblog.fr

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique